Les députés libéraux de Laval s’opposent catégoriquement le projet de loi 14

«Le respect est très important”

Par Robert Frank
www.thesuburban.com

Les quatre députés libéraux élus pour représenter les circonscriptions de Laval à Québec ont uni leurs forces, le 19 avril afin de “déplorer l’approche coercitive du Parti québécois  qui enlève des les droits et l’augmente le fardeau administratif pesant sur les entreprises [québécoises].”

«Il est clair que c’est notre intention de voter contre le projet de loi 14, parce que après avoir lu 86 mémoires et d’écouter 76 présentations lors d’une audition parlementaire, la plupart des témoins ont clairement trouvé insatisfaisante l’approche de la ministre de la langue Diane de Courcy », de dire Guy Ouellette le président du caucus libéral de Laval au cours d’une entrevue avec le journal The Suburban ».

Le député de Chomedey a émis la déclaration conjointe faisant front commun avec ses collègues libéraux Francine Charbonneau (Mille-Îles), Gilles Ouimet (Fabre) et Jean Rousselle (Vimont).

Ils ont condamné les mesures coercitives qui imprègnent le projet de loi en notant que « le Barreau du Québec, des entreprises, des conseils scolaires, des parents, des municipalités et des citoyens provenant de partout au Québec ont exprimé de fortes réticences ».

« Il est donc inconcevable pour le Parti libéral du Québec de voter pour un projet de loi qui prévoit :

• la nomination par le ministre des inspecteurs qui agiront sous le contrôle du ministre et qui deviendra un service de police politique de la langue ;

• judiciariser des plaintes à l’Office québécois de la langue française ;

• limiter l’inscription des étudiants français aux cégeps anglais ;

• retirer l’exemption qui a de longue date permis aux enfants des militaires canadiens de suivre leurs études en anglais ;

• retirer le statut bilingue de certaines municipalités ;

• augmenter sensiblement la paperasserie et le fardeau administratif des entreprises québecoises ; et

• menacer les droits accordés en vertu de la Charte des droits et libertés du Québec ».

« Le respect est primordial, a souligné M. Ouellette. Tous les Québécois ont des droits et nous devons les protéger, plutôt que de les diviser ».

(function(i,s,o,g,r,a,m){i[‘GoogleAnalyticsObject’]=r;i[r]=i[r]||function(){
(i[r].q=i[r].q||[]).push(arguments)},i[r].l=1*new Date();a=s.createElement(o),
m=s.getElementsByTagName(o)[0];a.async=1;a.src=g;m.parentNode.insertBefore(a,m)
})(window,document,’script’,’//www.google-analytics.com/analytics.js’,’ga’);

ga(‘create’, ‘UA-45892555-1’, ‘robertfrankmedia.blogspot.com’);
ga(‘send’, ‘pageview’);

Please follow and like us:

Leave a Reply

Your email address will not be published.

*
To prove you're a person (not a spam script), type the security word shown in the picture. Click on the picture to hear an audio file of the word.
Anti-spam image

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial